Bio

Qu’on ne se laisse pas duper par la veste à paillettes et autres excentricités fièrement arborées par Max, chanteur et guitariste de Storm Orchestra… Ce n’est sûrement pas sur eux que vous devrez miser pour sauver le disco en 2020. Mais pour insuffler un vent tout à la fois libre, puissant et émotif sur la scène rock hexagonale, ma foi, les paris sont lancés.

Le tout premier EP que nous offrent Max, Adrien et Loïc traduit cette ferme intention de faire ronfler leurs amplis potards à fond, et de remplacer fréquemment leurs peaux de caisse claire. Efficacité demeure le maître mot. Les riffs, aussi sauvages que l’attitude bad boys que le power trio se plait à mettre en scène, se mêlent à quelques éléments électroniques, et à des mélodies qui se frayent sans difficulté un chemin jusqu’à votre cortex cérébral. De même, bonne chance pour rester insensible à l’imparable groove qui parsème l’ensemble. Néanmoins, de celui-ci se dégage une certaine élégance, apportée par quelques accalmies sur fond de piano, pendant et après cette tempête orchestrée.

“See it coming, see it sneaking”, semble nous avertir Max sur “Call”. Un cri du cœur, amuse-gueule avant un futur album sur lequel Storm Orchestra promet déjà de faire passer sa musique quelques crans au-dessus. Vous l’aurez compris, c’est à surveiller de près !

Clément DUBOSCQ (FIP / New Noise)